L’Oeuvre sans auteur

Synopsis :

À Dresde en 1937, le tout jeune Kurt Barnet visite, grâce à sa tante Elisabeth, l’exposition sur  » l’art dégénéré  » organisée par le régime nazi. Il découvre alors sa vocation de peintre.  Dix ans plus tard en RDA, étudiant aux Beaux-arts, Kurt (Tom Schilling) peine à s’adapter aux diktats du  » réalisme socialiste « . Tandis qu’il cherche sa voie et tente d’affirmer son style, il tombe amoureux d’Ellie (Paula Beer). Mais Kurt ignore que le père de celle-ci, le professeur Seeband (Sebastian Koch), médecin influent, est lié à lui par un terrible passé. Epris d’amour et de liberté, ils décident de passer à l’Ouest… 

Tom Schilling & Paula Beer

Le saviez-vous ? :

  • C’est le troisième film du réalisateur Florian Henckel von Donnersmarck où à l’origine, il devait durer 3h10 mais quand il fut distribué en France, il est présenté en deux parties.
  • Le film s’inspire librement des premières années de la vie du peintre allemand Gerhard Richter.
  • Il a été nommé à l’Oscar du meilleur film étranger et à celui de la meilleure photographie.

Ma critique :

Durant plus de 3 heures, on assiste à un mélange d’art, d’Histoire et de vies humaines puis il aborde le sujet de la Seconde Guerre Mondiale via deux familles allemandes et les conséquences des choix opérés durant le IIIe Reich. Pendant la première partie, le réalisateur a fait le choix suivant : l’art est au second plan derrière les événements historiques, à savoir les folies nazies mais il y a beaucoup de scènes  où l’on prend le temps d’aimer au milieu de cette horreur… C’est également un grand film d’amour qui est vibrante entre ces deux personnages.

Sebastian Koch

Tom Schilling, Paula Beer et Sebastian Koch sont absolument magistraux dans leurs rôles respectifs ! Ces trois comédiens qui commencent à être connus hors de leurs frontières prouvent qu’ils savent tout jouer.

La seconde partie est moins intense émotionnellement tant elle est plus axée sur la peinture et s’attache à décrire la recherche de l’artiste en devenir. Par ailleurs, on se pose des questions sur certains points car les événements politiques passent ici au second plan derrière les recherches artistiques mais je trouve également que la partie artistique n’est pas vraiment convaincante mais l’ensemble des deux films est vraiment de bonne qualité et se laisse voir sans difficulté, en particulier le premier quand on s’intéresse à l’histoire allemande.

Pour conclure, « L’Oeuvre sans auteur » est une oeuvre réussie par son aspect historique et le côté intime malgré quelques maladresses.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s