Mange, prie, aime

Synopsis :

Après un divorce difficile, Liz Gilbert (Julia Roberts) décide de prendre une année sabbatique et de changer de vie. Elle entame alors un périple initiatique qui va l’emmener au bout du monde et d’elle-même. Lors d’un voyage aussi exotique que merveilleux, elle retrouve l’appétit de vivre et le plaisir de manger en Italie, le pouvoir de la prière et de l’esprit en Inde, et de façon tout à fait inattendue, elle trouvera la paix intérieure et l’amour à Bali.

Julia Roberts

Le saviez-vous ? :

  • Il s’agit du deuxième film de Ryan Murphy qui adapte le roman du même nom d’Elizabeth Gilbert, un récit autobiographique de cette femme racontant son voyage à travers le monde après son divorce.
  • Pour son rôle, Julia Roberts s’est convertie à l’hindouisme lors du tournage.

Ma critique :

Le scénario est intéressant et laissait présager une oeuvre riche mais c’est vraiment le contraire qu’il va se passer pendant 2h20.. Déjà, la durée est beaucoup trop longue, ce qui fait que le rythme pose vraiment problème et provoque l’ennui pour beaucoup de spectateurs (et je ne suis pas le seul..). Le film est divertissant, mais n’arrive pas à transmettre son propos via à ce très médiocre portrait de femme ! Au final, on se rend compte que le film relève plus de la comédie sentimentale américaine basique que d’une histoire originale sur un changement de société et une évolution dans la vie d’une femme. Le tout est un peu désordonné et honnêtement, pas franchement passionnant. Toute la partie concernant Rome n’est d’ailleurs pas du tout au niveau attendu et m’a beaucoup déçu..

Javier Bardem & Julia Roberts

Julia Roberts arrive tout de même à insuffler beaucoup de charme à ce personnage qu’elle incarne mais je trouve qu’elle a déjà fait mieux comme performance d’actrice dans quelques films dans sa filmographie. Et c’est identique pour le génial Javier Bardem qui n’est pas vraiment convaincant !

Mais je trouve que les plaisirs culinaires, spirituels et cultuels auxquels le personnage d’Elizabeth s’abandonne sont très communicatifs. Tout comme les rencontres faites mais sur 2h20, il y avait largement de quoi couper au vu des longueurs beaucoup trop présentes et les villes dans lesquelles elle s’arrête ne sont pas assez représentées.. Tantôt ça va trop vite, tantôt, ça traîne en longueur, à tel point qu’on a du mal a rester concentrer sur le film par moment. C’est d’autant plus dommage car scénaristiquement parlant, les sujets touchés, à savoir la solitude, le doute et la quête de soi, sont traités avec sincérité..

Pour conclure, « Mange, prie, aime » est un film raté avec très peu d’âme qui accumule beaucoup de clichés..

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 10/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s