Insomnia

Synopsis :

Will Dormer (Al Pacino), un policier expérimenté et désabusé, est envoyé en Alaska pour enquêter sur le meurtre sordide d’une adolescente. Lui et ses hommes montent une embuscade et repèrent le tueur, mais celui-ci parvient à s’enfuir. Will le prend en chasse mais le perd de vue dans l’opaque brouillard. Il voit une ombre qui pointe une arme à feu et tire. Lorsqu’il s’approche du corps, il découvre qu’il vient de tuer Hap (Martin Donovan), son partenaire. Instinctivement, il prend le pistolet qu’a auparavant laissé tomber le tueur dans sa fuite et le place près de Hap pour dissimuler sa culpabilité. Walter Finch (Robin Williams), le meurtrier, a vu faire Will. Il le menace de le dénoncer s’il ne ferme pas rapidement le dossier en accusant l’ancien petit ami de la victime d’être responsable des deux meurtres. Will ne peut laisser Walter s’en tirer aussi facilement. Cependant, l’absence de sommeil l’empêche d’avoir les idées claires.

Al Pacino & Robin Williams

Le saviez-vous ? :

  • Christopher Nolan signe le remake américain du film éponyme réalisé en 1997 par le Norvégien Erik Skjoldbjaerg.
  • Le film a été présenté en avant-première au 28e Festival du cinéma américain de Deauville.

Ma critique :

N’ayant pas vu l’original, je ne peux juger de l’utilité ou non du remake, mais on peut déjà dire qu’à ce jour, c’est sans aucun doute son film le plus « classique » de Nolan car on est très loin des gros blockbusters aux budgets colossaux. Ici, c’est un schéma beaucoup plus classique mais sa principale originalité est la relation ambiguë qu’entretient le vieux flic fatigué et solitaire avec le meurtrier. J’aime beaucoup également le fait qu’il joue avec ses personnages, il s’amuse là aussi à renverser les règles du genre en inversant les rôles de domination !

Hilary Swank

Le regretté Robin Williams excelle vraiment dans un rôle à contre-emploi puisqu’il est très très loin de ses compositions habituelles, il incarne ici un psychopathe plus que crédible auquel on appréhende ses mouvements.. Puis, Al Pacino est formidable dans la peau de l’inspecteur tourmenté. La performance d’Hilary Swank n’est pas oubliable, en tant que rôle secondaire, elle arrive à s’imposer mais reste un peu en dessous face à ses deux gros partenaires.

Même si je suis un grand fan de Nolan, je ne peux pas m’empêcher de noter quelques défauts qui ne passent pas inaperçu à mes yeux ; si les enjeux et l’ambiance sont installés petit à petit, le dernier acte est plus que banal dont on en sort assez déçu.. J’aurais préféré une fin plus marquante que ça dans son déroulement, et c’est sûrement pour cette raison qu’il n’arrive pas à dépasser le stade de très bon thriller. Oui, je vois qu’on lui a reproché un manque d’originalité dans son scénario et je rejoins ces avis ; mais l’ensemble est efficace et vaut le coup d’oeil.

Pour conclure, « Insomnia » est un thriller psychologique haletant mais qui ne surprend jamais par ses prises de risques..

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s