Jusqu’à la garde

Synopsis :

Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d’un père (Denis Ménochet) qu’elle accuse de violences, Miriam (Léa Drucker) en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien (Thomas Gioria) va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive.

Thomas Gioria & Denis Ménochet

Le saviez-vous ? :

  • C’est le premier long-métrage de Xavier Legrand qui est tout simplement la suite de son court-métrage intitulé « Avant que de tout perdre » avec les mêmes acteurs.
  • C’est un film qui a été doublement primé lors de la dernière Mostra de Venise : Lion d’argent du meilleur réalisateur et Lion du futur (Meilleur premier film, l’équivalent de la Caméra d’Or cannoise).
  • Il est le grand gagnant des Césars 2019 puisqu’il a remporté le César du meilleur film, le scénario original et celui de la meilleure actrice pour Léa Drucker.

Ma critique :

Les critiques dithyrambiques de toute la presse et ses prix m’ont vraiment convaincu d’aller le voir au cinéma à sa sortie et j’ai eu raison car c’est un immense drame familial et psychologique, teinté de thriller, qui vous clouera pendant une heure et demie ! On s’attendait à un scénario portant sur la garde d’un enfant, sur une bataille entre une mère et un père mais ce n’est pas vraiment le coeur de ce premier long-métrage.. Pour ma part, il m’a complètement retourné l’estomac et m’a hanté plusieurs jours après mon visionnage dont je m’en souviens encore de ma séance ! Tout au long du film, j’ai ressenti une boule au ventre où comme une main qui serre le cou pour m’étrangler un peu plus avec un intense récit crescendo de plus en plus tendu jusqu’à un final hallucinant et terrifiant avec un grand T.

Léa Drucker

Ce film doit beaucoup à ses interprètes, tous extraordinaires, qui livrent des performances impressionnantes ; à commencer par Léa Drucker, parfaite dans son rôle de mère protectrice tandis que Denis Ménochet est absolument saisissant et exceptionnel en pervers narcissique, prêt à tout pour voir son fils, et que dire du jeune Thomas Giora, 13 ans, qui nous livre une performance sublime et incroyable.

Pour un premier essai, il est très rare de voir un tel niveau de maturité et de maîtrise dans sa mise en scène et son propos qui aborde un sujet trop rare au cinéma : les violences conjugales.. A la fin du film, on est livide et tremblant et honnêtement, c’est pour ressentir des choses comme ça qu’on va au cinéma ! Oui, je pèse mes mots puisque j’ai rarement vu un film aussi brillant, il y a un travail sur les regards absolument hallucinant où on bascule d’un point à un autre, donc, on épouse la tension des personnages pendant tout le film. Xavier Legrand est un grand cinéaste à suivre où j’ai hâte de découvrir ses prochaines oeuvres !

Pour conclure, « Jusqu’à la garde » est un film extrêmement marquant, percutant de bout en bout, porté par des acteurs tous exceptionnels. Un coup de maître ! A voir absolument !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 20/20

Bande-annonce :

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s