Party Girl

Synopsis :

Angélique (Angélique Litzenburger) a soixante ans. Elle aime encore la fête, elle aime encore les hommes. La nuit, pour gagner sa vie, elle les fait boire dans un cabaret à la frontière allemande. Avec le temps, les clients se font plus rares. Mais Michel (Joseph Bour), son habitué, est toujours amoureux d’elle. Un jour, il lui propose de l’épouser.

Angélique Litzenburger

Le saviez-vous ? :

  • Les trois réalisateurs, Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis ont eu l’idée de ce premier film se sont inspirées de l’histoire et plus particulièrement le mariage de la mère d’un des cinéastes.
  • Présenté au Festival de Cannes 2014, le film a fait l’ouverture de la section « Un certain regard » et a remporté le Prix d’ensemble et surtout la Caméra d’Or du meilleur premier film.

Ma critique :

Avec le prix de la Caméra d’Or à Cannes, j’étais assez curieux de découvrir ce premier film réputé comme être le cousin des Dardenne et je comprends tout à fait cela ! Ca montre vraiment le vrai visage de la vie et aussi la complexité qui existe entre les êtres humains. Les thèmes représentés ici sont forts, de l’amour à la notion de parenté sans aucun pathos.. Il y a une vraie immersion au sein de cette famille hors-norme, au sein de ces quelques instants de vies avec une mise en scène brute, très proche du documentaire. Le côté « naturel » et brut du film peut déranger mais pour moi cela apporte quelque chose de vrai et surtout de crédible au cinéma, ce qui manque parfois à certaines productions françaises !

Joseph Bour & Angélique Litzenburger

Le casting est assez époustouflant de spontanéité et de générosité, reposant en partie sur des acteurs non-professionnels ; ils jouent tous leurs propres rôles et on a l’impression de vivre avec cette famille atypique.

On ne peut pas rester insensible face à ce très beau portrait de femme qui n’a pas du tout été gâtée par la vie.. On est donc très proche de ce qu’on a appelé « cinéma-vérité » dans le paysage du septième art. Les scènes familiales, criantes de naturel, remarquablement interprétées et filmées, représentent l’intérêt majeur du film et ça m’a beaucoup touché. La trame permet surtout de nous montrer les lieux récurrents dans le film comme dans notre vie avec notre entourage.

Pour conclure, « Party Girl » est un premier film réussi et saisissant entre fiction et documentaire et qui gagne en intensité emotionnelle.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s