L’Infirmière

Synopsis :

Ichiko (Mariko Tsutsui) est infirmière à domicile. Elle travaille au sein d’une famille qui la considère depuis toujours comme un membre à part entière. Mais lorsque la cadette de la famille disparaît, Ichiko se trouve suspectée de complicité d’enlèvement. En retraçant la chaîne des événements, un trouble grandit : est-elle coupable ? Qui est-elle vraiment ?

Mariko Tsutsui

Le saviez-vous ? :

  • Le réalisateur japonais Kōji Fukada dirige avec ce film pour la seconde fois l’actrice Mariko Tsutsui.
  • Le film a remporté le Polar du meilleur long métrage international au Festival Polar de Cognac 2020.

Ma critique :

Ceux qui aiment les intrigues mystérieuses, vous allez être ravis car c’est un très bon thriller psychologique à l’ambiance typiquement japonaise. Le scénario est vraiment torturé qui joue avec les apparences, la psychologie et la chronologie qui suscite l’adhésion du public. Son titre original « Yokogao », qui se traduit par « de profil », porte bien son nom car tout au long, on ne sait pas qui est ce personnage principal si mystérieux ! On se dit dès les premières secondes que quelque chose ne va pas chez Ichiko.. Le mystère plane durant tout le film, rendant l’atmosphère poisseuse et tendue du début à la fin.

Mariko Tsutsui

L’héroïne a des sourires qui glacent le sang même si elle sait montrer une véritable empathie et tendresse et c’est grâce au talent de son actrice principale : l’excellente Mariko Tsutsui qui joue sur de nombreuses variations autour de son personnage.

On pense parfois au cinéma d’Hitchcock car ce metteur en scène formidable qui est Fukada ; il parvient ici à brouiller les pistes d’une façon surprenante avec de nombreux éléments présentés tout au long, c’est un exercice de style hitchockien de très haut niveau. Les personnages sont souvent filmés en plan serré pour mieux en ressentir la profondeur psychologique.. Puis, tout l’intérêt du film repose sur une unique question : est-elle coupable ? Le cinéaste Fukada garde tout au long cette incertitude , amenant sa protagoniste sur des terrains glissants mais on remarque que plus le personnage s’enfonce et plus l’ambiance sonore semble se renfermer autour d’elle.

Pour conclure, « L’Infirmière » est un thriller psychologique qui joue constamment sur l’ambiguïté de son scénario et de sa mise en scène.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s