Neruda

Synopsis :

1948, la Guerre Froide s’est propagée jusqu’au Chili. Au Congrès, le sénateur Pablo Neruda (Luis Gnecco) critique ouvertement le gouvernement. Le président Videla (Alfredo Castro) demande alors sa destitution et confie au redoutable inspecteur Óscar Peluchonneau (Gael Garcia Bernal) le soin de procéder à l’arrestation du poète. Neruda et son épouse, la peintre Delia del Carril (Mercedes Moran), échouent à quitter le pays et sont alors dans l’obligation de se cacher. Il joue avec l’inspecteur, laisse volontairement des indices pour rendre cette traque encore plus dangereuse et plus intime. Dans ce jeu du chat et de la souris, Neruda voit l’occasion de se réinventer et de devenir à la fois un symbole pour la liberté et une légende littéraire.

Gael Garcia Bernal

Le saviez-vous ? :

  • C’est le troisième film de Pablo Larrain qui a été présenté au 69e Festival de Cannes, dans la Quinzaine des Réalisateurs.
  • Il a été choisi pour représenter le Chili dans la course à l’Oscar pour le Meilleur film étranger en 2017.

Ma critique :

C’est un film inclassable qui sort des sentiers battus tout en évitant les clichés du biopic qui va en surprendre plus d’un ! Il est vraiment romanesque et joue entre fantasme et réalité à tel point que j’ai été surpris même si je n’ai pas du tout compris.. C’est un hommage à Pablo Neruda, mais surtout au poète présent en chacun de nous et il nous fait voyager du début à la fin avec une mise en scène désarmante. Le tout est tellement passionnant et foisonnant avec toutes ses facettes qu’on a l’impression de se perdre en cours de route ; on aura du mal à tout démêler dans ce grand récit mythologique, mélangeant histoire, fiction et poésie.

Mercedes Moran

Si Gael Garcia Bernal est comme toujours irréprochable et qu’on n’a plus besoin de dire à quel point c’est un acteur monumental, il se fait voler la vedette par son partenaire Luis Gnecco qu’on retient le plus tant il s’impose par sa présence et sa prestation extraordinaire.

Je suis obligé de dire qu’il y a des défauts qui ne passent pas inaperçu à commencer par la voix-off qui est vraiment omniprésente et cela finit par agacer le spectateur. De plus, quelques petites baisses de rythme sont à noter pendant 1h50 et on décroche un peu nos yeux de l’écran par moments.. Il y a des séquences superbes qui retiennent notre attention, en particulier à la fin du film, dans un paysage de neige du sud du Chili, qui nous fait confirmer tout le talent de ce cinéaste qui s’affirme de plus en plus dans le cinéma.

Pour conclure, « Neruda » est une oeuvre assez brillante qui mêle biopic, thriller et road-movie avec beaucoup d’aisance mais qui se perd trop dans sa virtuosité..

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s