Tralala

Synopsis :

Tralala (Mathieu Amalric), la quarantaine, chanteur dans les rues de Paris, croise un soir une jeune femme (Galatea Bellugi) qui lui adresse un seul message avant de disparaitre : « Surtout ne soyez pas vous-même ». Tralala a t-il rêvé ? Il quitte la capitale et finit par retrouver à Lourdes celle dont il est déjà amoureux. Elle ne se souvient plus de lui. Mais une émouvante sexagénaire (Josiane Balasko) croit reconnaître en Tralala son propre fils, Pat, disparu vingt ans avant aux Etats-Unis. Tralala décide d’endosser le « rôle ». Il va se découvrir une nouvelle famille et trouver le génie qu’il n’a jamais eu.

Mathieu Amalric

Le saviez-vous ? :

  • Le film marque la cinquième collaboration entre les frères Arnaud et Jean-Marie Larrieu et leur acteur fétiche Mathieu Amalric ; sept ans après L’Amour est un crime parfait
  • Il a été présenté en séance de minuit au Festival de Cannes 2021.

Ma critique :

Pendant 2 heures, on se demande au début où l’on est, où l’on va, et on se retrouve petit à petit dans ce film pris dans la musique et la poésie, honnêtement, j’ai été charmé par cet ensemble qui a une ambiance émouvante qui nous charme de plus en plus tout au long de la projection. Les chansons sont originales et certaines nous touchent beaucoup par leurs paroles et mélodies ; elles sont toutes de qualité ! Elles sont écrites par de grands noms de la variété française et collent à l’atmosphère. Néanmoins, ce n’est pas un film accessible à tout public ; soit vous détestez soit vous adorez et dansez dans la salle !

Mélanie Thierry

Grand habitué du cinéma des frères Larrieu, l’immense Mathieu Amalric porte le film tout au long par sa présence et ses expressions qui nous bouleversent ! Autour de lui, une magnifique galerie de seconds rôles est à souligner notamment la renversante performance de Mélanie Thierry qui a rarement été aussi sensuelle et une Josiane Balasko qu’on redécouvre danser et chanter. Puis, Denis Lavant, Maïwenn et Galatea Belluggi sont également remarquables.

Le récit s’illumine au fur et mesure qu’il se déroule et je voudrais juste dire que la dernière séquence du long-métrage constitue le point de mire de cette œuvre où douceur, poésie et sensualité s’entrecroisent à notre plus grand bonheur. Je trouve aussi qu’il montre très bien la façon de se glisser dans la peau d’un homme disparu afin de répondre à leurs attentes et d’être à la hauteur !

Pour conclure, « Tralala » est une comédie musicale mélancolique, drôle et poétique, portée par des acteurs tous brillants qui donnent vie à leurs personnages.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s