Alceste à bicyclette

Synopsis :

Au sommet de sa carrière d’acteur, Serge Tanneur (Fabrice Luchini) a quitté une fois pour toutes le monde du spectacle. Trop de colère, trop de lassitude. La fatigue d’un métier où tout le monde trahit tout le monde. Désormais, Serge vit en ermite dans une maison délabrée sur l’Île de Ré… Trois ans plus tard, Gauthier Valence (Lambert Wilson), un acteur de télévision adulé des foules, abonné aux rôles de héros au grand cœur, débarque sur l’île. Il vient retrouver Serge pour lui proposer de jouer «Le Misanthrope» de Molière. Serge n’est-il pas devenu une pure incarnation du personnage d’Alceste ? Serge refuse tout net et confirme qu’il ne reviendra jamais sur scène. Pourtant, quelque chose en lui ne demande qu’à céder. Il propose à Gauthier de répéter la grande scène 1 de l’Acte 1, entre Philinte et Alceste. Au bout de cinq jours de répétition, il saura s’il a envie de le faire ou non. Les répétitions commencent : les deux acteurs se mesurent et se défient tour à tour, partagés entre le plaisir de jouer ensemble et l’envie brutale d’en découdre. La bienveillance de Gauthier est souvent mise à l’épreuve par le ressentiment de Serge. Autour d’eux, il y a le microcosme de l’Île de Ré, figée dans la morte saison : un agent immobilier, la patronne de l’hôtel local, une italienne divorcée (Maya Sansa) venue vendre une maison. Et l’on peut se prendre à croire que Serge va réellement remonter sur les planches…

Lambert Wilson & Fabrice Luchini

Le saviez-vous ? :

  • Le réalisateur Philippe Le Guay signe sa quatrième collaboration avec son acteur fétiche Fabrice Luchini ; deux ans après le très réussi Les Femmes du 6e étage
  • Le film a reçu 3 nominations aux Césars 2014 dont celui du meilleur acteur, meilleur scénario original et meilleure musique.

Ma critique :

Je dois admettre que c’est vraiment à reculons que je me suis mis à regarder « Alceste à bicyclette » peu convaincu par la bande-annonce et inquiet du résultat : et bien, c’est plutôt une bonne surprise où l’intrigue est vraiment très bien écrit où on suit vraiment la progression de la psychologie des personnages qui se révèlent au fur et à mesure.. La raison pour laquelle l’histoire est passionnante ? Les dialogues avant tout ! Car l’opposition entre ces deux personnages principaux est assez intelligente et ça donne beaucoup d’humanité à l’ensemble. Puis, il y avait de quoi se réjouir où deux grands acteurs s’affrontent sur un texte de Molière..

Fabrice Luchini & Maya Sansa

Le duo Fabrice Luchini/Lambert Wilson fonctionne vraiment à merveille dans cette comédie où on sent une réelle complicité et une admiration qu’ils portent l’un à l’autre ! Par contre, c’est tellement dommage que les personnages secondaires ne sont pas du tout intéressants et sont anecdotiques au final..

Notons la grande beauté filmée des paysages de l’île de Ré qui contribue également à la réussite du film ! De plus, c’est une véritable déclaration d’amour au métier de comédien et à la puissance des théâtre de Molière et c’est un régal de voir ça ! Evidemment que c’est une réflexion sur le métier de comédien et le narcissisme qu’ont certains comédiens et on assiste véritablement à des parties de ping pong verbales où ça fuse non stop avec des répliques magnifiquement bien écrites qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer même si on aurait aimé que le film dure plus longtemps..

Pour conclure, « Alceste à bicyclette » est une comédie populaire et intelligente qui nous propose une balade jubilatoire avec un duo d’acteurs au sommet.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s