Eperdument

Synopsis :

Jean (Guillaume Gallienne) a une vie tout ce qui a de plus correcte. Avec une famille et un travail respectable (celui du directeur de la maison d’arrêt pour femmes de Versailles). Seulement, du jour où il va s’occuper du dossier d’Anna (Adèle Exarchopoulos), incarcérée sous sa garde, tout va changer. Ces deux personnes vont tomber éperdument amoureuses, et vont vivre une histoire d’amour intense mais aussi impossible.

Adèle Exarchopoulos & Guillaume Gallienne

Le saviez-vous ? :

  • Pierre Godeau adapte le roman « Défense d’aimer » de Florent Goncalves, qui raconte l’histoire vraie d’un directeur de prison ayant noué une relation amoureuse avec une détenue.
  • Le film a été tourné au sein d’une véritable prison, celle de la Santé, au sud de Paris.
  • Il marque la première collaboration des deux acteurs césarisés en 2014 pour respectivement Les Garçons et Guillaume, à table ! et La Vie d’Adèle – Chapitres 1 & 2

Ma critique :

J’ai lu quelques critiques qui s’offusquaient de l’image que ce film donnait des personnes réelles de l’affaire du gang des barbares : ici, on reste totalement dans le cadre de la fiction pure ! Le film se concentre uniquement sur la naissance de la passion et l’histoire d’amour assez irrationnelle et impossible entre le directeur de prison et une détenue ayant servi d’appât au « gang des barbares » dans l’affaire Ilan Halimi ! Cette relation dévorante offre des scènes de sexe assez captivantes pour le spectateur qui est littéralement absorbé par leur liaison, dont on ne cesse de se demander comment tout cela va se terminer..

Adèle Exarchopoulos & Guillaume Gallienne

Le réalisateur filme Adèle Exarchopoulos au plus près du visage, du corps, sa sensualité, et je dois avouer qu’elle a un rapport avec la caméra qui est juste dingue. Elle joue une jeune femme instinctive, séductrice, en perte de repères, qui a sans doute fait de mauvais choix, mais semble les assumer. J’avoue que j’ai été très surpris par Guillaume Gallienne dont j’avais quelques doutes mais il est excellent dans ce film. Il m’a transmis ses émotions et j’ai été littéralement plongé dans son supplice et son duo avec Exarchopoulos fonctionne à merveille.

Le réalisateur filme la vie en prison avec un regard bienveillant. Il permet de pénétrer dans l’univers carcéral des femmes de façon très réaliste : la tension, la notion de territoire, la violence verbale et physique entre détenues, la solitude, l’animalité qui rejaillit quand disparaît l’humanité.. Si l’ensemble est assez crédible, on remarque que le film souffre d’un côté trop scolaire qui l’empêche d’avoir d’accéder aux grandes oeuvres fiévreuses.. Puis, le dénouement laisse le spectateur trop perplexe sur les leçons qu’il a à tirer de ce film.

Pour conclure, « Eperdument » est un drame amoureux convaincant qui vaut le coup pour son duo d’acteurs mais c’est dommage que le film manque de chair..

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 12/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s