Mes jours de gloire

Synopsis :

Adrien (Vincent Lacoste) est un Peter Pan des temps modernes. Il a beau approcher la trentaine, il vit encore comme un enfant. Petit, il a connu le succès en tant qu’acteur mais c’était il y a plus de dix ans et aujourd’hui Adrien n’a plus un sou. Il retourne ainsi vivre chez ses parents (Christophe Lambert & Emmanuelle Devos) et tente de redonner un coup de fouet à sa vie. Entre la possibilité d’une histoire d’amour et celle d’un retour qu’il s’imagine triomphant en tant qu’acteur, le chemin d’Adrien sera semé d’embûches.

Vincent Lacoste

Le saviez-vous ? :

  • Antoine de Bary signe ici son premier long-métrage qui est le prolongement de son précédent court-métrage où le thème de l’adolescence est présent dans ces oeuvres.
  • Le film a été présenté à la Mostra de Venise 2019.

Ma critique :

L’histoire avait une base scénaristique intéressante traitée avec un mélange d’humour et de drame mais c’est dommage que le film est en demi-teinte tant il se perd dans sa complexité tant le réalisateur a voulu peindre le portrait d’une génération aussi perdue dans la vie qu’insouciante d’une manière maladroite à cause de son scénario un peu fragile et inabouti.. Après, comme dans chaque premier essai, il y a des fragilités notamment des problèmes de rythme mais c’est plutôt drôle dans l’ensemble. L’approche psychologique n’est pas inintéressante, on se souvient tous avoir plus ou moins galéré un jour pour trouver sa voie dans la société au début de l’âge adulte..

Emmanuelle Devos & Vincent Lacoste

Ceux qui n’aiment pas Vincent Lacoste seront déçus car le film est vraiment centré à 95% de son personnage ; il est au centre du projet et il faut dire qu’il est vraiment très bon dans le rôle d’un jeune Peter Pan qui refuse de passer à l’âge adulte. Malheureusement, il est tellement dans la lumière qu’il laisse complètement de côté les personnages secondaires qui font même preuve de figuration même si les acteurs au second plan sont bons à commencer par Emmanuelle Devos, Christophe Lambert et Noée Abita.

Pendant la première heure du film, on suit les déboires du personnage jusqu’à ce qu’il y a un basculement au sein du récit qui pose problème.. Ce qui rend la suite déséquilibrée voire frustrante puisqu’elle abandonne beaucoup de pistes scénaristiques malgré une très bonne volonté de changer de ton à mi-parcours mais c’est fait d’une manière hyper maladroite même si j’ai apprécié cette prise de risques. Les deux questions que le film posent sont : « Qu’est-ce que la masculinité ? Qu’est-ce que la virilité ? » et c’est traité d’une manière assez intéressante mais on reste vraiment sur notre faim…

Pour conclure, « Mes jours de gloire » est un premier film plutôt charmant et amusant mais qui ne convainc que rarement à cause de ses défauts pour l’apprécier pleinement.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 13/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s