Madres paralelas

Synopsis :

Deux femmes, Janis (Penélope Cruz) et Ana (Milena Smit), se rencontrent dans une chambre d’hôpital sur le point d’accoucher. Elles sont toutes les deux célibataires et sont tombées enceintes par accident. Janis, d’âge mûr, n’a aucun regret et durant les heures qui précèdent l’accouchement, elle est folle de joie. Ana en revanche, est une adolescente effrayée, pleine de remords et traumatisée. Janis essaie de lui remonter le moral alors qu’elles marchent telles des somnambules dans le couloir de l’hôpital. Les quelques mots qu’elles échangent pendant ces heures vont créer un lien très étroit entre elles, que le hasard se chargera de compliquer d’une manière qui changera leur vie à toutes les deux.

Milena Smit & Penélope Cruz

Le saviez-vous ? :

  • Pour son nouveau film, Pedro Almodovar retrouve pour la septième fois une de ses actrices fétiches Penélope Cruz avec qui ils ont de nombreuses fois collaboré ensemble.
  • Le film a fait l’ouverture de la Mostra de Venise 2021 et a gagné un prix : Penélope Cruz a remporté la Coupe Volpi de la meilleure actrice pour son rôle.
  • Une affiche du film présentant un mamelon duquel coule du lait a été censurée par Instagram.

Ma critique :

Comme on s’en doutait, le grand Almodovar développe dans son nouveau film un thème récurrent à savoir la filiation et la maternité où nous allons suivre le croisement de deux destins de femmes de génération différente qui se retrouvent côte à côte dans le même hôpital pour accoucher, et futures mères célibataires vont rapidement sympathiser et partager un lourd secret. Ce film fait deux heures et on ne voit pas du tout le temps passer, certes, je peux comprendre que certains reprochent au réalisateur de faire toujours le même film avec les mêmes thèmes et les mêmes actrices ; mais pour moi, je trouve qu’il a la recette idéale pour faire un magnifique mélodrame et c’est pas avec ce film qui s’est planté.. Il se dégage du film une réelle émotion, sur un sujet traité de façon très personnelle.

Penélope Cruz

L’un des gros points forts du film est sans aucun doute l’interprétation des deux superbes actrices ; la performance de Penélope Cruz est absolument incroyable, dans chacune de ses scènes, elle est extraordinaire et c’est sans aucun doute l’une de ses meilleures interprétations : son regard, ses gestes, ses silences : tout est parfait et son Prix à la Mostra de Venise n’est absolument pas volé ! A ses côtés, Milena Smit s’en sort assez bien mais n’est pas à la hauteur de sa partenaire. Du côté des seconds rôles, quel bonheur de revoir une nouvelle fois Rossy de Palma une nouvelle fois impeccable.

Il y a également un sujet éminemment politique, qui apparaît pour la première fois de manière claire et frontale dans le cinéma d’Almodovar : la mémoire historique de l’Espagne franquiste. Il filme une société espagnole encore déchirée, où le chagrin et la rancoeur sont encore au rendez-vous.. Au départ, on pensait voir une fin attendue mais ça part dans une direction inattendue où les 15 dernières minutes sont bouleversantes et à la limite du documentaire pour montrer ce qu’est une guerre civile. Cela renvoie aux spectateurs une réelle émotion, ce qui est rare au cinéma de nos jours.

Pour conclure, « Madres paralelas » est une oeuvre complexe et extrêmement brillante qui emporte le spectateur dans un grand tourbillon d’émotions fortes où brille Penélope Cruz.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s