We need to talk about Kevin

Synopsis :

Eva (Tilda Swinton) a mis sa vie professionnelle et ses ambitions personnelles entre parenthèses pour donner naissance à Kevin. La communication entre mère et fils s’avère d’emblée très compliquée. A l’aube de ses 16 ans (Ezra Miller), il commet l’irréparable. Eva s’interroge alors sur sa responsabilité. En se remémorant les étapes de sa vie avant et avec Kevin, elle tente de comprendre ce qu’elle aurait pu ou peut-être dû faire.

Tilda Swinton

Le saviez-vous ? :

  • La réalisatrice Lynne Ramsay adapte le roman éponyme de Lionel Shriver.
  • Le film a été présenté en compétition officielle lors du Festival de Cannes 2011.

Ma critique :

Il est difficile de décrire les sentiments ressentis à la fin du visionnage tant c’est à la fois puissant et bouleversant ; c’est un film qui m’a assez secoué pendant 1h50 ! Il pose la question suivante : « et si notre enfant était un monstre ? » sans jamais y répondre  en puisant sur cette peur qui sommeille en chacun d’entre nous. Avec une ambiance oppressante, la réalisatrice nous présente les relations haineuses entre une mère et son fils et provoque le trouble pour chaque spectateur. Le film commence par la fin, et ne nous livre pas tout d’emblée, mais le spectateur comprend vite qu’un drame sera la base et le commencement d’une introspection dans le passé et dans l’histoire de cet enfant !

Ezra Miller

On se demande pourquoi le Prix d’interprétation féminine a échappé à Tilda Swinton tant elle est vraiment extraordinaire dans ce rôle de mère aimante mais complètement dépassée.. Les différents acteurs qui jouent Kevin sont tous incroyablement inquiétants mais on retiendra surtout le jeune Ezra Miller qui est absolument terrifiant ! John C.Reilly colle parfaitement au personnage positif mais aveugle.

Je trouve que le film est absolument subtil parce qu’il ne se pose pas en moralisateur de l’éducation, c’est au spectateur de se faire sa propre idée sur Kevin et sur ses vraies raisons. Le problème de communication mère/fils est passionnant autant que terrifiant.. C’est une relation amour/haine, une dialectique mère/fils chaotique comme il en a été rarement vues au cinéma et j’ai été fasciné par cet aspect ! Les pièces du puzzle se mettent en place avec justesse et si l’on devine l’horreur de celui-ci assez rapidement, la tension monte au fur et à mesure jusqu’à un dénouement bouleversant et qui prend aux tripes.

Pour conclure, « We need to talk about Kevin » est un ensemble implacable, terrifiant et bouleversant sur un sujet très difficile, abordé avec beaucoup de brio.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s