Eden

Synopsis :

Au début des années 90, la musique électronique française est en pleine effervescence. Paul (Félix de Givry), un DJ, fait ses premiers pas dans le milieu de la nuit parisienne et créé avec son meilleur ami le duo «Cheers». lls trouveront leur public et joueront dans les plus grands clubs de la capitale. C’est le début pour eux d’une ascension euphorique, vertigineuse, dangereuse et éphémère. C’est aussi le parcours sentimental d’un jeune homme qui accumule les histoires d’amour et qui n’arrive pas à construire. C’est aussi le parcours sentimental d’un jeune homme qui accumule les histoires d’amour et qui n’arrive pas à construire.

Félix de Givry & Pauline Etienne

Le saviez-vous ? :

  • Pour ce film, la réalisatrice Mia Hansen-Love s’est inspiré de son propre frère, le DJ Sven Hansen-Love, qui a coécrit le scénario.
  • Il a été présenté au public dans la catégorie « Présentations Spéciales » au Festival international du film de Toronto 2014.

Ma critique :

On a ici un cinéma que j’aime bien et qui s’intéresse à une bande de copains, on voit les hauts, les bas et surtout les amours. Les amateurs de musique techno seront assurément ravis par ce film qui ne manquera pas de les transporter tout au long mais pour ma part, je m’attendais à mieux.. Tout d’abord, je l’ai trouvé vraiment long, ça manque de dynamisme, de rythme ainsi que la platitude du scénario qui m’a un peu laissé de côté malgré le fait que la bande originale du film est tellement plaisante. Puis, il y a un grand manque de crédibilité notamment l’évolution physique des personnages à l’écran car on remarque que le personnage principal garde exactement le même visage, la même expression en 1992 à 20 ans qu’en 2013 à 40 ans.

Vincent Macaigne

Je suis assez mitigé sur la distribution de ses acteurs dans l’ensemble ; si Vincent Macaigne est toujours aussi bon, j’ai noté que Vincent Lacoste est clairement en-dessous de ce qu’on pouvait espérer.. Pauline Etienne sort assez du lot en livrant une performance assez impeccable tandis que Félix de Givry est honorable mais sans plus..

Néanmoins, je reconnais vraiment le talent de Mia Hansen-Løve pour retranscrire avec poésie et véracité l’ambiance électrisante des années 90. Empreint d’une certaine nostalgie pour cette période où les thèmes abordés sont la quête de l’identité, le passage à l’âge adulte, la construction de soi, on ne boude pas vraiment son plaisir devant ce film ! Il aurait quand même gagné en fluidité à couper 20 bonnes minutes, je ne doute pas que beaucoup seront dérangés par le rythme mais il plaira à beaucoup de personnes qui ont auparavant vécu cette période..

Pour conclure, « Eden » possède beaucoup d’énergie et de tendresse mais il manque d’âme pour emporter totalement l’adhésion..

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 12/20

Bande-annonce :

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s