Fourmi

Synopsis :

Le jeune Théo (Maleaume Paquin), surnommé « Fourmi », aimerait redonner de l’espoir à son père, Laurent (François Damiens), un grand gaillard solitaire et désabusé par la vie. L’occasion se présente quand Théo est sur le point d’être recruté par un grand club de foot anglais.
Finalement non sélectionné car jugé trop petit, Fourmi n’a pas le cœur d’imposer une déception de plus à son père. Il se lance alors dans un mensonge qui va rapidement le dépasser…

Maleaume Paquin & François Damiens

Le saviez-vous ? :

  • Après son premier film « Rosalie Blum« , le réalisateur Julien Rappeneau adapte à nouveau un roman graphique intitulé « Dream Team » de Mario Torrecillas et Arthur Laperla.
  • C’est la seconde fois que Ludivine Sagnier et le jeune Maleaume Paquin incarnent une mère et son fils après « Rémi sans famille » d’Antoine Blossier.

Ma critique :

C’est typiquement le genre de film qu’on connaît tout du début à la fin où l’ensemble est très convenu mais il y a une tendresse qui nous cueille tant on rentre dans cette histoire avec plaisir. C’est rempli de bonnes intentions et malgré la faiblesse du scénario, on se prend au jeu et à l’arrivée ; on note des bonnes idées de la part de Julien Rappeneau qui finissent par accrocher le spectateur et faire passer un agréable moment, sans être inoubliable. Même s’il met un peu de temps à vraiment commencer, c’est un film qui fait du bien aux spectateurs car on s’attache beaucoup à ces personnages certes imparfaits mais qu’on peut que les aimer !

François Damiens & Ludivine Sagnier

Le talent de François Damiens n’est plus à prouver tant il est vraiment à fond dans le rôle du père à la fois attendrissant et incontrôlable et c’est un acteur que j’aime beaucoup qui m’étonne de plus en plus. Mais c’est surtout le jeune Maleaume Paquin qui impressionne dans son second film avec beaucoup d’aisance et de sensibilité. Les seconds rôles sont également biens à commencer par André Dussollier en coach, Ludivine Sagnier très juste en maman aimante et une ravissante Laetitia Dosch.

Le sujet du film est la rédemption d’un homme qui rend le dénouement attendu mais j’aime assez que l’ensemble ne cherche pas du tout à être moralisateur ou qui cherche à donner des leçons de conduite, il nous montre un amour filial sincère, malgré les épreuves et les mensonges. La relation père-fils est touchante mais on sent très vite que rien ne va déborder car on se doute des retournements de situations et de la fin, mais c’est un conte de fée contemporain à travers le regard d’un enfant.

Pour conclure, « Fourmi » est une jolie petite comédie française pleine de tendresse, portée par le jeu sincère de son casting.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 13/20

Bande-annonce :

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s