Tale of Tales

Synopsis :

Il était une fois trois royaumes voisins où dans de merveilleux châteaux régnaient rois et reines, princes et princesses : un roi (Vincent Cassel) fornicateur et libertin, un autre (Toby Jones) captivé par un étrange animal, une reine (Salma Hayek) obsédée par son désir d’enfant… Sorciers et fées, monstres redoutables, ogre et vieilles lavandières, saltimbanques et courtisans sont les héros de cette libre interprétation des célèbres contes de Giambattista Basile.

Salma Hayek

Le saviez-vous ? :

  • Le réalisateur italien Matteo Garrone adapte trois contes du recueil Pentamerone de Giambattista Basile : La Biche ensorcelée, La Vieille écorchée et La Puce.
  • Il a été présenté en compétition au Festival de Cannes 2015.

Ma critique :

Voilà un film surprenant où rien ne se passe jamais comme prévu où j’étais assez émerveillé et curieux de ce résultat même si j’ai quelques réserves.. Tout d’abord, l’écriture est assez étonnante car on passe d’abord de l’humour simple aux grandes métaphores sur le désir, la vieillesse… Le film brasse beaucoup de thématiques contient plusieurs degrés de lecture qu’il risque d’en perdre certains spectateurs en cours de route ! Il impose également un style gothique et euphorique à la fois qui nous plonge d’une manière audacieuse dans des histoires de rois, princesses, ogres et sorcières.

Vincent Cassel

Concernant le casting, ils sont tous remarquables, que ce soit les grands ou petits rôles : quel plaisir de retrouver une Salma Hayek impliquée dans son rôle de reine, ou un Vincent Cassel toujours aussi envoûtant ainsi qu’un John C.Reilly assez excellent. Toby Jones est également bon dans son rôle mystérieux !

Le scénario navigue entre trois histoires sans réel lien entre elles qui sont toutes assez intéressantes mais qui donne parfois l’impression de ne pas être assez développées.. On a l’impression que le réalisateur se laisse entraîner dans des histoires (ou des fantasmes), qui se terminent ou pas, mais j’admets que j’ai été assez bluffé. Les décors et costumes sont magnifiques, à la fois réalistes et intemporels, où je défie quiconque de ne pas être impressionné par ce point.. On pourrait même le qualifier d’ovni cinématographique car il s’adresse très peu au grand public mais uniquement aux cinéphiles très pointus.

Pour conclure, « Tale of Tales » est un conte pour adultes fascinant et dérangeant ayant un propos fort mais qui manque quelque chose pour en faire un très grand film.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s