As bestas

Synopsis :

Antoine (Denis Ménochet) et Olga (Marina Foïs), un couple de Français, sont installés depuis longtemps dans un petit village de Galice. Ils ont une ferme et restaurent des maisons abandonnées pour faciliter le repeuplement. Tout devrait être idyllique mais un grave conflit avec leurs voisins fait monter la tension jusqu’à l’irréparable…

Denis Ménochet

Le saviez-vous ? :

  • Le nouveau film de Rodrigo Sorogoyen a été présenté au Festival de Cannes 2022 dans la section « Cannes Première ».

Ma critique :

Rodrigo Sorogoyen est devenu en quelques années un des réalisateurs les plus intéressants du cinéma car il a une telle maîtrise d’intensité et de mise en scène que chaque film impressionne et celui-ci ne fait pas exception à la règle tant c’est un des plus grands films de cette année 2022 ! En partant d’un conflit de visionnage, le film bouscule vraiment où les 30 premières minutes installent petit à petit la mise en place de l’histoire avec ses personnages et ses premières tensions. On devient petit à petit absorbé par l’histoire avec une tension montant crescendo, où le stress est vraiment omniprésent ! Puis, la musique est efficace et renforce la tension extrême de certaines scènes qui sont souvent silencieuses jusqu’à une scène de violence bestiale insoutenable.

Marina Foïs

Dois-je répéter une nouvelle fois que Denis Ménochet est devenu un des acteurs français les plus intéressants du cinéma français ? Comme à son habitude, il est tout simplement impérial avec sa bestialité, ses regards et ses silences qui sont déments. A ses côtés, Marina Foïs est vraiment très impressionnante dans le rôle de son épouse froide mais qui s’avère être bouleversante dans sa dernière partie. Les deux acteurs espagnols Luis Zahera et Diego Anido sont extraordinaires et m’ont vraiment fait flipper, et ils sont monstrueux dans tous les sens du terme. Notons aussi le rôle de Marie Colomb, la fille du couple qui propose quelques scènes remarquables dont un face-à-face dément.

Ce film aborde avec tellement d’intelligence et de maîtrise le thème de la xénophobie, de l’expatriation et la confrontation avec une culture différente, sur fond de divergence de point de vue à propos de l’installation d’éoliennes. Il nous pousse également à nous interroger sur la ruralité et aussi notre rapport à l’autre ! On ressort en colère, en se questionnant sur l’exclusion et l’ostracisme à la fin du générique. Enfin, il laisse au final beaucoup de place au mystère, au questionnement et il restera dans la mémoire du spectateur bien longtemps après sa projection.

Pour conclure, « As bestas » est un long-métrage d’une virtuosité monstrueuse dans sa construction narrative, sa mise en scène, son installation de l’intrigue, porté par un duo d’acteurs au sommet. A voir absolument !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 18/20

Bande-annonce :

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s