Une histoire d’amour et de désir

Synopsis :

Ahmed (Sami Outalbali), 18 ans, est français d’origine algérienne. Il a grandi en banlieue parisienne. Sur les bancs de la fac, il rencontre Farah (Zbeida Belhajamor), une jeune Tunisienne pleine d’énergie fraîchement débarquée de Tunis. Tout en découvrant un corpus de littérature arabe sensuelle et érotique dont il ne soupçonnait pas l’existence, Ahmed tombe très amoureux de cette fille, et bien que littéralement submergé par le désir, il va tenter d’y résister.

Sami Outalbali

Le saviez-vous ? :

  • Leyla Bouzid a présenté ce film à la Semaine Internationale de la Critique au Festival de Cannes 2021, dont il a fait la clôture.
  • Le film a remporté le Valois de diamant ainsi que le Valois du meilleur acteur pour Sami Outalbali lors du Festival du film francophone d’Angoulême 2021.

Ma critique :

J’ai eu un gros coup de coeur pour ce très beau film qui est passé inaperçu à la rentrée 2021 et quel dommage car c’est d’une grande beauté sur la sensualité aujourd’hui souvent mise de côté dans la culture arabe. Ici, on est très loin des clichés sur les banlieues et l’immigration, le scénario est extrêmement intelligent car il évoque l’éveil à l’amour, le désir d’un jeune homme, sujet rarement vu au cinéma. C’est rempli de sensualité, où on joue avec les mots et les corps, j’ai vraiment adoré cette belle histoire d’amour naissante sur fond de poésie arabe, questionnant l’identité et les préjugés que nous avons.

Zbeida Belhajamor & Sami Outalbali

On connait bien Sami Outalbali depuis la saison 2 de « Sex Education » et on attendait un premier rôle qui lui allait bien et chose réussie avec ce film où est absolument merveilleux dans son rôle, ses regards, ses non-dits, ses expressions : il m’a vraiment bluffé ! A ses côtés, Zbeida Belhajamor est excellente dans son rôle pas facile à jouer. Je note aussi dans les seconds rôles l’excellente Aurélia Petit qui joue la professeur avec une belle justesse.

Avec ce film, Leyla Bouzid lance un appel à tous les garçons de maîtriser leurs peurs pour s’ouvrir à l’amour. L’autre point qui m’a complètement séduit, c’est la place qu’occupe la littérature dans l’éveil des sens et des plaisirs ; c’est par le biais de scènes de cours avec une professeure passionnée. Ces séquences sont très belles, notamment celle où Ahmed lit des poèmes arabes érotiques. C’est un film qui donne envie d’aimer, de rencontrer malgré les difficultés de notre société. Si vous aimez ce cinéma, ce film s’inscrit dans la liste des oeuvres d’amours à ne pas rater !

Pour conclure, « Une histoire d’amour et de désir » est un film gracieux, d’une poésie inouïe tant on reste bouche bée par la beauté.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 18/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s