Donnie Darko

Synopsis :

Middlesex, Iowa, 1988. Donnie Darko (Jake Gyllenhaal) est un adolescent de seize ans pas comme les autres. Introverti et émotionnellement perturbé, il entretient une amitié avec un certain Frank, un lapin géant que lui seul peut voir et entendre. Une nuit où Donnie est réveillé par la voix de son ami imaginaire qui lui intime de le suivre, il réchappe miraculeusement à un accident qui aurait pu lui être fatal. Au même moment, Frank lui annonce que la fin du monde est proche. Dès lors, Donnie va obéir à la voix et provoquer une série d’événements qui sèmeront le trouble au sein de la communauté…

Le saviez-vous ? :

  • C’est le premier long-métrage de Richard Kelly qui est devenu culte au fil des années et qu’en 2019, il est ressorti dans une version Director’s Cut.

Ma critique :

On peut dire que c’est un film vraiment surprenant qui fait très fort et qui est unique dans son scénario ; il mélange beaucoup de genres : thriller, drame, fantastique et une touche de comédie. Ce film nous traîne dans un suspense assez hypnotisant avec en compagnie un garçon se comportant bizarrement avec un ami imaginaire. Le scénario n’est pas simple à comprendre, mais ni trop compliqué. Il faut vraiment bien suivre pendant tout le film ! Le réalisateur laisse une totale liberté au spectateur qui doit se faire sa propre opinion sur les événements.. On a du mal à vraiment comprendre le délire, jusqu’à la toute fin, où là encore il faut rester accrocher pour bien suivre. Au final, cela donne une histoire passionnante et ouverte, libre à toute interprétation.

Jake Gyllenhaal est particulièrement génial dans son rôle d’adolescent perturbé et il est très bien entouré par une belle galerie de seconds rôles composée par sa soeur la surprenante Maggie Gyllenhaal ainsi que Jena Malone ou encore Drew Barrymore séduisante dans son rôle.

Nous noterons des scènes et des dialogues décalés comme une certaine conversation sur les shtroumpfs, d’autres à la fois drôles et dérangeantes comme chez la psy, ou encore un romantisme. Ce film s’appuie sur un suspense psychologique, à la manière d’un thriller schizophrène où la frontière entre le vrai et le faux est incertaine ! Un deuxième visionnage s’imposait vraiment et je rajoute que cette oeuvre fait partie de ces films qui vous hantent après-coup, qui vous poussent à vous rendre sur des forums pour voir ce que la populace en pense, qui vous poussent à la réflexion et à la concentration.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s