L’Incroyable histoire du Facteur Cheval

Synopsis :

Fin XIXème, Joseph Ferdinand Cheval (Jacques Gamblin), est un simple facteur qui parcourt chaque jour la Drôme, de villageen village. Solitaire, il est bouleversé quand il rencontre la femme de sa vie, Philomène (Laetitia Casta). De leur union naît Alice. Pour cette enfant qu’il aime plus que tout, Cheval se jette alors dans un pari fou : lui construire de ses propres mains, un incroyable palais. Jamais épargné par les épreuves de la vie, cet homme ordinaire n’abandonnera pas et consacrera 33 ans à bâtir une œuvre extraordinaire : « Le Palais idéal ».

Le saviez-vous ? :

  • Pour son nouveau film, le réalisateur Nils Tavernier retrace la vie du facteur Ferdinand Cheval, qui conçut et réalisa au début du xxe siècle, une sculpture monumentale dénommée le Palais Idéal.

Ma critique :

Le facteur Cheval est un personnage étrange et taiseux mais qui a une telle bonté d’âme que Nils Tavernier a voulu faire ce film que je trouve très réussi. L’histoire est très émouvante, personne ne peut le nier ! Quel destin que celui de Joseph Ferdinand Cheval ! Son histoire, unique au monde, est à la fois belle et tragique. Ce n’est pas un film qu’on regarde tous les jours évidemment mais il est à regarder pour connaître cette incroyable histoire ! On se prend d’amitié pour cet homme incompris qui, n’arrivant pas à exprimer ses émotions par les mots, décide de construire un palais pour sa fille Alice, qui décédera ensuite avant d’atteindre l’âge adulte. Son parcours de vie est terriblement triste…

Jacques Gamblin prête ses traits en donnant une interprétation remarquable. Il parle peu dans le film mais il fait passer mille expressions et émotions à travers ses regards et c’est extrêmement fort. De son côté, Laetitia Casta est d’une justesse irréprochable en incarnant sa seconde épouse aimante et dévouée.

C’est une très belle histoire, très triste mais qui entraîne un respect éternel pour cet homme, frappé par la vie et par la perte de beaucoup de personnes qui lui était chers. Le travail qu’il a effectué est extrêmement impressionnant : 10h de travail à la suite pour ce palais idéal dédié à sa fille Alice, sachant qu’il devait faire 32km de marche par jour et 10h de travail pour son travail de postier. La reconstitution de la campagne française de la fin du XIXème siècle est très précise !

Pour conclure, « L’Incroyable histoire du facteur Cheval » est un sublime film plein de poésie et d’humanité où Jacques Gamblin livre une très belle performance.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s