Kursk

Synopsis :

KURSK relate le naufrage du sous-marin nucléaire russe K-141 Koursk, survenu en mer de Barents le 12 août 2000. Tandis qu’à bord du navire endommagé, vingt-trois marins se battent pour survivre, au sol, leurs familles luttent désespérément contre les blocages bureaucratiques qui ne cessent de compromettre l’espoir de les sauver.

Matthias Schoenaerts & Léa Seydoux

Le saviez-vous ? :

  • Le film est tiré d’une histoire vraie ; celle du Koursk, un sous-marin russe qui n’a pas pu être sauvé suite à une catastrophe.
  • Le réalisateur danois Thomas Vinterberg retrouve Matthias Schoenaerts pour une deuxième collaboration trois ans après « Loin de la foule déchaînée« .

Ma critique :

Vous vous souvenez de ce qu’il s’est passé en pleine mer de Barents en août 2000 ? Une histoire surréaliste mais vraie, d’une équipe de marins qui survit à l’explosion de leur sous-marin au fond de la mer, mais qui peine à être sauvé pour des raisons d’argent et de politique. On partage la peine des héros marins et de la famille et on a envie de les suivre dans leur survie et leur combat. Si le rythme peine à nous emporter durant la première partie, tout s’accélère par la suite ; l’implication des délégations étrangères pour sauver le reste de l’équipage, la détresse des familles par rapport à la non réactivité des officiels russes et enfin la survie et la démence des marins à bord du sous-marin.

Colin Firth

Le casting international est vraiment bon dans son ensemble ; Matthias Schoenaerts est toujours aussi impeccable, Léa Seydoux est convaincante même si son personnage n’est pas à la hauteur comparé à ses partenaires tandis que Colin Firth et Max von Sydow sont une fois de plus excellents dans leurs rôles respectifs.

On ressent parfaitement le stress, la peur et le désespoir (ou l’espoir) des marins. Le film en lui-même est réalisé de façon classique mais c’est efficace dans son ensemble.. Il est construit en deux histoires parallèles, car on suit d’un côté l’équipage du sous-marin survivant luttant de s’en sortir et face à deux nombreuses situations désastreuses, et de l’autre côté leurs proches qui essayent à tout prix de les sortir de là contre la bureaucratie ! Ce film montre également les moments clés où à plusieurs reprises le naufrage aurait pu être évité pour ces hommes..

Pour conclure, « Kursk » est un film intéressant et captivant par ses scènes de survies mais qui est maladroit..

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s