Onoda – 10 000 nuits dans la jungle

Synopsis :

Fin 1944. Le Japon est en train de perdre la guerre. Sur ordre du mystérieux Major Taniguchi (Issei Ogata), le jeune Hiroo Onoda (Yuya Endo) est envoyé sur une île des Philippines juste avant le débarquement américain. La poignée de soldats qu’il entraîne dans la jungle découvre bientôt la doctrine inconnue qui va les lier à cet homme : la Guerre Secrète. Pour l’Empire, la guerre est sur le point de finir. Pour Onoda, elle s’achèvera 10 000 nuits plus tard.

Yuya Endo & Yuya Matsuura

Le saviez-vous ? :

  • Le réalisateur Arthur Harari a présenté son film dans la section Un Certain Regard au Festival de Cannes 2021, dont il a fait l’ouverture.
  • Il a remporté le César du meilleur scénario original.

Ma critique :

Quel grand film d’une audace et d’une ampleur inouïes que j’ai rarement vu au cinéma ces dernières années ! J’ai été totalement happé par ce film, par cette histoire qui m’a absolument passionné alors que j’y allais un peu à reculons notamment à cause de la durée mais j’avais tort, car c’est un long-métrage incroyable ! Même si le rythme est lent (le film dure près de trois heures), on est pris par l’histoire et on ne s’ennuie pas une minute. Il utilise avec beaucoup d’intelligence  son histoire vraie pour brasser de nombreux thèmes : la dévotion, la fraternité, les conséquences sur l’individu, etc..

Kanji Tsuda

Tout le casting de ce film est absolument remarquable mais je tiens à dire chapeau à l’acteur Yuya Endo qui est tout simplement bluffant dans son rôle où j’ai été ébloui et impressionné par sa performance très complexe.

On peut s’étonner que ce soit un réalisateur français qui se lance dans un film de fiction en langue japonaise racontant l’histoire véridique du dernier soldat japonais de la 2ème guerre mondiale resté « en activité », et pourtant, le résultat fonctionne à 1000%. On se retrouve plongé en immersion dans cette jungle hostile, à suivre le quotidien de Onoda et ses hommes, se transformant au fil des mois et des années en des hommes impitoyables ! La mise en scène d’Arthur Harari est extrêmement discrète et en même maitrisée puisqu’il sait filmer filmer le silence, le rien, le temps qui passe… sans aucun temps mort.

Pour conclure, « Onoda – 10 000 nuits dans la jungle » est un très grand film d’une audace folle qui raconte une incroyable histoire vraie avec un tour de force inouï.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 19/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s