Le Seigneur des anneaux : les deux tours

Synopsis :

Après la mort de Boromir (Sean Bean) et la disparition de Gandalf (Ian McKellen), la Communauté s’est scindée en trois. Perdus dans les collines d’Emyn Muil, Frodon (Elijah Wood) et Sam (Sean Astin) découvrent qu’ils sont suivis par Gollum (Andy Serkis), une créature versatile corrompue par l’Anneau. Celui-ci promet de conduire les Hobbits jusqu’à la Porte Noire du Mordor. A travers la Terre du Milieu, Aragorn (Viggo Mortensen), Legolas (Orlando Bloom) et Gimli (John Rhys-Davies) font route vers le Rohan, le royaume assiégé de Theoden. Cet ancien grand roi, manipulé par l’espion de Saroumane, le sinistre Langue de Serpent, est désormais tombé sous la coupe du malfaisant Magicien. Eowyn (Miranda Otto), la nièce du Roi, reconnaît en Aragorn un meneur d’hommes. Entretemps, les Hobbits Merry (Dominic Monaghan) et Pippin (Billy Boyd), prisonniers des Uruk-hai, se sont échappés et ont découvert dans la mystérieuse Forêt de Fangorn un allié inattendu : Sylvebarbe, gardien des arbres, représentant d’un ancien peuple végétal dont Saroumane a décimé la forêt…

Elijah Wood

Le saviez-vous ? :

  • Après le premier volet « Le Seigneur des anneaux : la communauté de l’anneau« , Peter Jackson adapte le deuxième tome de l’écrivain J.R.R.Tolkien un an après la sortie de son prédécesseur.
  • Le film a remporté l’Oscar des meilleurs effets visuels en 2003.

Ma critique :

C’est une suite totalement réussie qui suit le partage de la communauté en 3 histoires parallèles entremêlées par le destin. Déjà, on remarque tout de suite que le film est très différent du premier opus que ce soit les décors et l’ambiance tant c’est moins magique mais c’est encore plus épique. On adore toujours autant leurs aventures mouvementées, pleines de rebondissements avec d’incroyables courses poursuites. On voit tout de suite le travail effectué par l’équipe du film, que ce soit dans les effets spéciaux, dans les costumes ou dans la direction artistique. Et tout ce travail abouti à un magnifique spectacle auquel on peut voir et revoir plein de fois..

Ian McKellen

Viggo Mortensen, Ian McKellen et Christopher Lee sont tous les trois vraiment extraordinaires et imposent leur présence à l’écran avec une force remarquable que j’admire beaucoup. Les hobbits, eux, respirent l’authenticité grâce aux très bons Elijah Wood et Sean Astin où on s’attache beaucoup tandis qu’Andy Serkis commence avec ce film une longue série de rôles invisibles en la personne de Gollum et il est absolument génial !

Il y a toujours ce merveilleux mélange de spectacle au souffle épique et d’histoire intimiste, beaucoup de profondeur et d’émotion, de nouveaux personnages font leur entrée d’une manière fracassante.. Honnêtement, c’est celui-ci des trois volets que j’aime le moins mais cela n’empêche pas que je lui trouve de nombreuses qualités à commencer par la magie de l’univers qui est toujours au rendez-vous mais qui gagne en complexité et en densité par rapport au premier film où d’autres thèmes sont présents : la loyauté, la mortalité ou bien la vie éternelle. Pour finir, la scène de la bataille finale au gouffre de Helm mérite le détour !

Pour conclure, « Le Seigneur des anneaux : les deux tours » est un deuxième opus qui gagne en souffle avec un spectacle encore plus épique et sombre qui vous scotchera !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s